Le conflit social qui paralyse l'île entre dans sa septième semaine. Les négociations doivent reprendre aujourd"hui : 35 personnes vont décider cette semaine de l'avenir du tout jeune et dernier département français

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.