Médipart publie sur son site une note sur un accord de la Libye pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Un financement qui s'élèverait à 50 millions d'euros. Une affaire et une polémique de plus qui arrivent entre les deux tours de la présidentielle. M. Sarkozy "doit s'expliquer devant les Français", a réclamé Bernard Cazeneuve, porte-parole du candidat socialiste François Hollande. L'Elysée reste silencieux pour le moment. D'après le site d'investigations, ce document daté du 10 décembre 2006 est signé de Moussa Koussa, alors chef des services secrets extérieurs libyens. Il est adressé à Bachir Saleh, directeur de cabinet du colonel Kadhafi et responsable du fonds souverain Libyan African Portfolio (LAP). Le document stipulerait ainsi: "En référence aux instructions émises par le bureau de liaison du Comité populaire général (gouvernement, NDLR) concernant l'approbation d'appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, M. Nicolas Sarkozy, pour un montant d'une valeur de cinquante millions d'euros". Et M. Koussa d'assurer qu'il allait transmettre et confirmer "l'accord de principe sur le sujet cité ci-dessus".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.