L'affaire du Médiator a permis une remise à plat du système de santé français. Une loi a été votée l'année dernière. Pourtant, selon Bruno Toussaint, le directeur de la revue "Prescrire", elle tarde à être correctement appliquée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.