[scald=206489:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Paris déconseille à ses ressortissants de se rendre dans le nord du Nigeria à la suite de menaces directes formulées par "des groupes terroristes nigérians" en représailles à l'intervention militaire française au Mali.

Dans un communiqué adressé à la communauté française du Nigeria, dont l'envoi a été confirmé à Paris, le consulat de France à Lagos souligne qu'"une situation d'insécurité accrue résulte de l'intervention au Mali".

"En représailles, des groupes terroristes nigérians ont porté des menaces directes contre la France et les Français", indique-t-il.

Une source diplomatique à Paris a expliqué que ce communiqué datait de la semaine dernière.

Le groupe pétrolier Total a de son côté demandé à ses 40 employés basés à Abuja, la capitale, de se replier sur Lagos, a-t-elle précisé.

Paris conseille aux 335 français basés dans le nord du pays à rejoindre par mesure de sécurité la zone sud, où vivent près de 1.500 de leurs compatriotes.

John Irish, édité par Gérard Bon

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.