La chancelière allemand a encore rejeté la proposition française de lancer des euro-obligations pour mutualiser la dette, ce qui, selon elle, "mènerait l'Allemagne à la médiocrité", lançant une pique féroce sur l'état de l'économie française. Luc Lemonnier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.