Michel Rocard
Michel Rocard © Radio France / CDEVILLERS

Dans Service public ce matin, Michel Rocard était l'invité de Guillaume Erner. Loin des contingences de la vie politique, il a livré un constat amer sur la profession d'homme politique et sur le phénomène électoral. Il a notamment critiqué le candidat François Hollande affirmant que ses promesses, comme toutes les promesses électorales n'étaient pas élaborées dans des conditions contradictoires. A croire comme le répétait Jacques Chirac et Charles Pasqua que "les promesses n'engagent que ceux qui les croient". François Hollande a promis 2,5% de croissance assurant qu'elle reviendrait. Pour Michel Rocard, les faits contredisent cette pomesse

Les travaux des partis politiques sont des recherches de solutions capables de faire applaudir des foules

La frénésie médiatique et notamment télévisuelle, la méconnaissance des journalistes pour la matière économique et l'accumulation de promesse dont "la moitié ne sont pas pertinentes" expliquent pour l'ancien Premier ministre de François Mitterrand les difficultés qu'ont aujourd'hui les hommes politiques à élaborer des politiques de long terme efficace.

L'intervention de Michel Rocard au mico de Guillaume Erner

> réécouter l'émission dans son intégralité

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.