Les deux auteurs présumés de l'agression d'un lycéen juif le 4 juillet à bord du train Toulouse-Lyon ont été mis en examen samedi pour "violences volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travailde plus de huit jours". Maurice Fusier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.