[scald=64723:sdl_editor_representation]MOSCOU (Reuters) - La capsule Soyouz, avec trois astronautes à son bord, s'est arrimée mercredi à la Station spatiale internationale (ISS), au soulagement des agences internationales qui craignaient de devoir laisser la base en orbite sans équipage.

L'ISS va retrouver ainsi, du moins pour quelques jours, un équipage complet de six membres. La perte d'un module cargo en août a perturbé le calendrier de vol de l'agence spatiale russe et gêné la rotation des équipages à bord de l'ISS.

La capsule Soyouz TMA-22 s'est arrimée plus tôt que prévu, à 05h24 GMT, à 399 km au-dessus de l'océan Pacifique. Elle avait décollé deux jours plus tôt de Baïkonour, au Kazakhstan.

L'Américain Daniel Burbank, 50 ans, va prendre les commandes de la station, aidé des Russes Anatoli Ivanichine et Anton Chkaplerov.

L'Américain Mike Fossum, le Japonais Satoshi Furukawa et le Russe Sergueï Volkov, qui étaient déjà à bord de l'ISS, doivent revenir sur Terre dans le courant du mois.

Moscou espère que le succès de ce vol, le premier depuis que la Nasa a arrêté ses navettes cet été, va rétablir la confiance en son programme spatial, sapée par une série d'échecs.

Les navettes Soyouz sont désormais les seuls moyens de transporter vivres et astronautes jusqu'à l'ISS, un programme soutenu par 16 pays.

Alissa de Carbonnel, Clément Guillou pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.