Elles estiment que leur rôle dans l'accompagnement de la femme avant, pendant et après l'accouchement n'est pas assez reconnu. La récente loi Hôpital Patient Santé Territoires leur donne sur le papier davantage de moyens, mais dans les faits, c'est irréalisable.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.