Illustration de la question des Roms posées actuellement au gouvernement. Ils devaient être expulsés hier matin, mais probablement grâce à la mobilisation de militants associatifs et de voisins, les familles Roms d’un squatt lyonnais sont restées sur place. Une mobilisation nouvelle des riverains mêmes qui tend à démontrer que la présence de Roms n’est pas toujours gênante.Reportage à Lyon, Claude Cordier

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.