SDF
SDF © petergraphic31

"Des enfants risquent de mourir de froid dans les rues de Paris ". Voilà ce que déclarait dimanche dernier le président du Samu Social de Paris.

Eric Molinié doit rencontrer aujourd'hui le Préfet d'Ile de France pour lui demander la mise en place d'un plan de mobilisation d'urgence pour les familles, alors que les températures conduisent de plus en plus de gens à appeler le 115, le numéro du Samu Social.

Cette nuit on a traité 1.280 appels, la plus part venant de familles

Parmi ceux qui appellent, il y de plus en plus de familles : travailleurs pauvres, femmes seules avec enfants. Parmi les personnes isolées, il y a eu cette nuit trois cas d'hypothermie.

Eric Molinié, invité de Claire Servajean sur France Inter

Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi la création de 4.000 places d'hébergement d'urgence pour les sans-abri.

Le ministère de la Défense a annoncé jeudi que l'armée a mis environ 1.100 places d'hébergement à la disposition des préfectures, en région parisienne et en province, pour accueillir des personnes sans domicile fixe sur des sites militaires.

836 de ces places sont situées dans la zone de défense de Paris, a précisé le général Martin Klotz au cours du point de presse hebdomadaire de la défense. Elles sont regroupées sur quatre sites dépendant du ministère en Ile-de-France : 486 places d'accueil à la caserne de Gley dans le XVIIIe arrondissement. 160 au Fort de Nogent, dans le Val-de-Marne, 160 à la caserne de Reuilly dans le XIIe, et 36 à la caserne de Satory dans les Yvelines.

Pour l'accès à ces places d'hébergement, les seuls interlocuteurs des sans-abri restent les associations caritatives, a précisé le porte-parole.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.