LYON (Reuters) - Le groupe Monsanto, géant américain des pesticides, a été condamné lundi pour la première fois en France pour l'intoxication d'un agriculteur charentais.

Le groupe a été jugé responsable par le tribunal de grande instance de Lyon, qui a ordonné une expertise des préjudices subis par Paul François, un céréalier de 47 ans, afin d'établir le montant des dommages et intérêts.

Intoxiqué après avoir inhalé du "Lasso", un pesticide aujourd'hui interdit, en 2004, Paul François a subi de graves troubles neurologiques. Il se bat pour faire reconnaître en France la toxicité de ces produits.

La réaction de Paul François

Catherine Lagrange, édité par Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.