L'une des courses les plus difficiles au monde a dû être modifiée en raison des conditions météo exécrables. Cela n'a pas empêché un jeune athlète français de parcourir 100 km en 10h32. Reportage de Gilles Halais.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.