Le ministre du Redressement productif a demandé à PSA d'examiner "toutes les autres solutions", sans préciser les moyens de pression que le gouvernement pourrait utiliser.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.