Arnaud Montebourg
Arnaud Montebourg © radio-france / Marlene Awaad/IP3

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a proposé des réunions tripartites entre PSA, le gouvernement et les syndicats pour discuter de la restructuration engagée par le groupe, ont indiqué mardi le maire d'Aulnay-sous-Bois et plusieurs responsables syndicaux.

"Après avoir écouté le rapport Sartorius, après avoir écouté l'ensemble des élus et des organisations syndicales, le ministre a dit qu'il y avait un espace de discussion (...) dans les jours et les semaines qui viennent avec la direction du groupe pour envisager les choses de façon concrète et vraiment cartes sur table", a déclaré le maire d'Aulnay, Gérard Ségura, à l'issue d'une table ronde organisée à Bercy pour la remise du rapport Sartorius sur la situation de PSA.

"Le ministre a accepté le principe de réunions tripartites pour obtenir le maximum de garanties sur l'emploi", a dit de son côté Jean-Pierre Mercier, représentant CGT à l'usine PSA d'Aulnay.

Arnaud Montebourg n'a pas évoqué de calendrier pour ces rencontres, ni précisé si la direction de PSA était prête à y prendre part, ont ajouté plusieurs participants de la réunion.

Dans son rapport commandé par le gouvernement, l'expert Emmanuel Sartorius reproche à PSA de ne pas avoir anticipé la chute du marché européen qui l'a contraint à annoncer le 12 juillet 8.000 nouvelles suppressions d'emplois en France et la fermeture de l'usine d'Aulnay en 2014. L'expert a cependant jugé incontestable la nécessité pour le groupe de réorganiser ses activités industrielles et de réduire ses effectifs.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.