Les peines (prison avec sursis) requises à Grasse contre les 7 policiers impliqués dans la mort d'Hakim Ajimi ont heurté les proches de la victime. La Défense, qui a plaidé la relaxe, a provoqué leur départ de l'audience.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.