Une réunion d'urgence a lieu en ce moment à New-York pour déterminer les sanctions contre le régime de Bachar Al-Assad. La Chine et la Russie sont plutôt contre des sanctions. Pourtant, depuis le durcissement de la répression, Moscou change de ton.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.