Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une déclaration commune pour condamner le régime de Bachar Al-Assad. Ce matin, la Syrie a autorisé le multipartisme. Le ministre des Affaires étrangères n'est pas dupe.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.