Le président français a tenu à préciser les choses à la sortie du sommet européen. Le sauvetage de la Grèce est un cas à part. Pour l'Irlande et le Portugal, les pays européens ne demanderont pas au secteur privé d'intervenir.

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.