L'ancienne ministre et candidate UMP aux législatives en Meurthe et Moselle twitte énormément, mais elle estime que "il y a beaucoup de lâches qui insultent cachés derrière leur anonymat" qu'elle voudrait voir aboli.

Nadine Morano au micro de Nasser Madji

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.