L'ancien astronaute américain Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune en 1969, est mort à l'âge de 82 ans, rapporte samedi la presse américaine. Début août, il avait subi une opération au coeur.

Armstrong effectue son premier vol spatial à bord de Gemini 8 en 1966, il est alors pilote-commandant. Le second a lieu 3 ans plus tard. Ce sera la célèbre mission Apollo 11. Il est alors le premier homme à fouler le sol lunaire le 21 juillet 1969. Il prononce alors cette phrase entrée dans l'histoire :

C'est un petit pas pour l'homme mais c'est un grand pas pour l'humanité.

Neil Armstrong se passionne très tôt pour l'aviation : son père l'emmène régulièrement assiter à des courses aériennes et lui fait faire son baptême de l'air à 6 ans. A 16 ans, il obtient sa licence d'élève pilote qui lui permet de voler seul. Après ses études secondaire il rejoint l'université de Purdue dans le cadre d'un programme organisé par l'Ecole Aéronavale, qui intègre un an et demi plus tard.En août 1950, après 18 mois de formation, Armstrong obtient son insigne de pilote de l'Aéronavale. La guerre de Corée ayant débuté deux mois auparavant, il demande et obtient son incorporation dans la flotte du Pacifique. Envoyé sur le porte-avion USS Essex CV-9, il effectue pas moins de 78 missions.

A son retour aux Etats-Unis, il achève ses études universitaires à Purdue puis, son diplôme d'ingénieur en aéronautique en poche, il entre au NACA (National Advisory Commitee for Aeronautics, qui sera remplacé par la NASA en 1958). Il est alors affecté au laboratoire de propulsion aérospatiale Lewis à Cleveland, où il est à la fois pilote d'essai et ingénieur-chercheur. Par la suite, il rejoint la base aérienne d'Edwards en Californie. C'est là qu'il effectue plusieurs vols aux commandes de l'avion-fusée X-15, qui le conduit aux limites de l'atmosphère.

C'est en 1962 que Neil Armstrong pose sa candidature pour devenir astronaute. Après de très nombreux tests (on ignorait encore à l'époque les qualités nécessaires à un bon astronaute), il est accepté et envoyé à Houston, au Texas, où il participe tout d'abord au programme Gemini. Il fera partie de l'équipage de réserve de la mission Gemini 5, puis commandrea la mission Gemini 8, en 1966. C'est après cette mission qu'il est sélectionné pour le programme Apollo.

Alors qu'il subit depuis plusieurs mois un entraînement intensif à Houston, Armstrong apprend lors de la mission Apollo 8 (pendant laquelle trois astronautes sont placés en orbite autour de la Lune et dont Neil Armstrong est un des membres de l'équipage de réserve) qu'il a été choisi pour commander la première mission au cours de laquelle un alunissage serait tenté.

Le 16 juillet 1969, Armstrong et ses deux coéquipiers décolle de Cap Canaveral à bord de la fusée Saturne 5.

Peu après cette mission historique, Armstrong met fin à sa carrière d'astronaute et accepte un poste de coadministrateur de l'Aéronautique au siège de la NASA, à Washington. Il se lance également dans l'enseignement à l'université de Cincinnati.

L'équipage d'Apollo 11, Buzz Aldrin, Neil Armstrong et Michael Collins, devant le module lunaire. Cette photo a été prise en juillet 2009, à l'occasion du cinquantième anniversaire de leur voyage vers la lune.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.