les sud-africains prient pour nelson mandela
les sud-africains prient pour nelson mandela © reuters

Elle n'avait plus communiqué depuis l'annonce de l'hospitalisation de Nelson Mandela. La présidence sud-africaine a mis fin à 48 heures de silence en annonçant ce matin que son état de santé, "grave mais stable", était inchangé depuis samedi. Agé de 94 ans, l'ancien président sud-africain (1994-1999), symbole du combat contre l'apartheid, a été hospitalisé dans la nuit de vendredi à samedi à Pretoria pour de nouveaux problèmes pulmonaires.Dans un bref communiqué, le président Jacob Zuma a de nouveau appelé le pays à prier pour Nelson Mandela, qui fut le prisonnier politique le plus célèbre de son temps. Il s'agit de la quatrième hospitalisation de "Madiba", son surnom, depuis décembre dernier. La dernière apparition publique de Nelson Mandela remonte à 2010. Il avait alors assisté à la finale de la Coupe du monde de football, à Johannesburg.

A Pretoria, le communiqué de la présidence ne rassure pas vraiment les Sud-africains. D'autant qu'il n'annonce finalement pas grand chose.

Les précisions sur place de Philippe Randé

Le silence des autorités sud-africaines, depuis samedi matin, sur son état de santé, avait renforcé l'inquiétude des Sud-Africains. Dimanche, le Sunday Times écrivait en une "Il est temps de le laisser partir", citant un ami de longue date de Nelson Mandela, Andrew Mlangeni. "La famille doit le laisser à la grâce de Dieu. Ils doivent le libérer et remettre leur foi entre les mains de Dieu", poursuivait-il dans les colonnes du journal.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.