michael bloomberg confirme que les frères tsarnaev voulaient frapper new york
michael bloomberg confirme que les frères tsarnaev voulaient frapper new york © reuters

Commettre d’autres attentats, mais cette fois à New-York. C’était la décision prises par les frères Djokhar et Tamerlan Tsarnaev après avoir été identifié par les autorités. Leur projet a échoué juste parce que le 4x4 Mercedes qu'ils avaient détourné, le jeudi 18 avril, soit trois jours après l'attentat de Boston, n'avait pas suffisamment d'essence pour faire le voyage. Le conducteur du véhicule a réussi à s'enfuir lors d'un arrêt à une station-service. Il a alors appelé la police, ce qui a déclenché une course poursuite.

A ce moment-là, les deux hommes étaient en possession de six engins explosifs -une bombe cachée dans une cocotte-minute semblable à celles utilisées pour le double attentat du marathon de Boston, et cinq bombes tuyau. Les deux frères prévoyaient de faire exploser leurs bombes à Times Square, un des lieux de Manhattan les plus fréquentés, très prisé des touristes.

"New York était leur prochaine cible", a déclaré le maire Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse.

C'est en interrogeant le suspect survivant des attentats, Djokhar, 19 ans, que les enquêteurs ont découvert ce plan, a expliqué le commissaire divisionnaire Ray Kelly.

Ce nouveau projet d’attentat a été révélé quelques heures après que la conférence de presse de la mère des frères Tsarnaev. Elle s’est déroulée à Makhatchkala, la capitale du Daguestan où elle habite de nouveau avec son mari, après plusieurs années passées aux Etats-Unis. Elle a répété qu'elle était convaincue de l'innocence de ses fils, et a dit regretter amèrement d'avoir décidé d'aller s'installer aux Etats-Unis en 2002. "L'Amérique m'a pris mes enfants. Comment pourrais-je ne pas regretter?", a-t-elle déclaré.

Le couple a été interrogé ces derniers jours au Daguestan par le FBI et les services secrets russes.

Le père, Anzor Tsarnaev a déclaré qu'il envisageait de partir aux Etats-Unis. "Je veux voir mon fils cadet et enterrer mon fils aîné", a-t-il expliqué.

A New-York, Aurélien Colly

Commettre d’autres attentats, mais cette fois à New-York. C’était la décision prises par les frères Djokhar et Tamerlan Tsarnaev après avoir été identifié par les autorités. Leur projet a échoué juste parce que le 4x4 Mercedes qu'ils avaient détourné, le jeudi 18 avril, soit trois jours après l'attentat de Boston, n'avait pas suffisamment d'essence pour faire le voyage. Le conducteur du véhicule a réussi à s'enfuir lors d'un arrêt à une station-service. Il a alors appelé la police, ce qui a déclenché une course poursuite.

A ce moment-là, les deux hommes étaient en possession de six engins explosifs -une bombe cachée dans une cocotte-minute semblable à celles utilisées pour le double attentat du marathon de Boston, et cinq bombes tuyau. Les deux frères prévoyaient de faire exploser leurs bombes à Times Square, un des lieux de Manhattan les plus fréquentés, très prisé des touristes.

"New York était leur prochaine cible", a déclaré le maire Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse.

C'est en interrogeant le suspect survivant des attentats, Djokhar, 19 ans, que les enquêteurs ont découvert ce plan, a expliqué le commissaire divisionnaire Ray Kelly.

Ce nouveau projet d’attentat a été révélé quelques heures après que la conférence de presse de la mère des frères Tsarnaev. Elle s’est déroulée à Makhatchkala, la capitale du Daguestan où elle habite de nouveau avec son mari, après plusieurs années passées aux Etats-Unis. Elle a répété qu'elle était convaincue de l'innocence de ses fils, et a dit regretter amèrement d'avoir décidé d'aller s'installer aux Etats-Unis en 2002. "L'Amérique m'a pris mes enfants. Comment pourrais-je ne pas regretter?", a-t-elle déclaré.

Le couple a été interrogé ces derniers jours au Daguestan par le FBI et les services secrets russes.

Le père, Anzor Tsarnaev a déclaré qu'il envisageait de partir aux Etats-Unis. "Je veux voir mon fils cadet et enterrer mon fils aîné", a-t-il expliqué.

Commettre d’autres attentats, mais cette fois à New-York. C’était la décision prises par les frères Djokhar et Tamerlan Tsarnaev après avoir été identifié par les autorités. Leur projet a échoué juste parce que le 4x4 Mercedes qu'ils avaient détourné, le jeudi 18 avril, soit trois jours après l'attentat de Boston, n'avait pas suffisamment d'essence pour faire le voyage. Le conducteur du véhicule a réussi à s'enfuir lors d'un arrêt à une station-service. Il a alors appelé la police, ce qui a déclenché une course poursuite.

A ce moment-là, les deux hommes étaient en possession de six engins explosifs -une bombe cachée dans une cocotte-minute semblable à celles utilisées pour le double attentat du marathon de Boston, et cinq bombes tuyau. Les deux frères prévoyaient de faire exploser leurs bombes à Times Square, un des lieux de Manhattan les plus fréquentés, très prisé des touristes.

"New York était leur prochaine cible", a déclaré le maire Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse.

C'est en interrogeant le suspect survivant des attentats, Djokhar, 19 ans, que les enquêteurs ont découvert ce plan, a expliqué le commissaire divisionnaire Ray Kelly.

Ce nouveau projet d’attentat a été révélé quelques heures après que la conférence de presse de la mère des frères Tsarnaev. Elle s’est déroulée à Makhatchkala, la capitale du Daguestan où elle habite de nouveau avec son mari, après plusieurs années passées aux Etats-Unis. Elle a répété qu'elle était convaincue de l'innocence de ses fils, et a dit regretter amèrement d'avoir décidé d'aller s'installer aux Etats-Unis en 2002. "L'Amérique m'a pris mes enfants. Comment pourrais-je ne pas regretter?", a-t-elle déclaré.

Le couple a été interrogé ces derniers jours au Daguestan par le FBI et les services secrets russes.

Le père, Anzor Tsarnaev a déclaré qu'il envisageait de partir aux Etats-Unis. "Je veux voir mon fils cadet et enterrer mon fils aîné", a-t-il expliqué.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.