INGRANDES-SUR-VIENNE, Vienne (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé lundi la reprise de la Fonderie du Poitou-Aluminium (FDPA), un fabriquant de culasses en liquidation judiciaire, par l'équipementier automobile lyonnais Saint-Jean Industries.

Lors d'une visite de l'usine avant un meeting électoral à Poitiers, le chef de l'Etat a précisé que Renault, l'ancien propriétaire et toujours principal client de l'entreprise, garantirait un carnet de commandes jusqu'en 2015.

"C'est un engagement formel écrit de Renault", a-t-il déclaré.

Le constructeur automobile, dont l'Etat est actionnaire, investira 19 millions d'euros dans la fonderie. L'Etat injectera pour sa part 8 millions d'euros dans la fonderie et 12 millions dans Saint-Jean Industries par l'intermédiaire de deux fonds de modernisation de l'industrie automobile.

Sur les 450 salariés actuels de FDPA, 392 devraient conserver leur emploi, a précisé Nicolas Sarkozy. La soixantaine de départs devrait se faire sur une base volontaire.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.