Pour Paris qui est le deuxième contributeur européen après l'Allemagne, cela ferait une économie de 600 millions d'euros par an.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.