Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy © Radio France

Il est 20h07 mercredi quand Nicolas Sarkozy, qui vient d'apparaître à l'image au journal de 20h de TF1, répond à la question rituelle "Oui je suis candidat à l’élection présidentielle". Le Président ajoute que ne pas briguer un second mandat reviendrait à "un abandon de poste" dans un contexte international marqué par "une succession de crises".

Nicolas Sarkozy

Le principe de "France forte" –son prochain slogan de campagne- est martelé à plusieurs reprises par Nicolas Sarkozy : "la France est un bouclier pour chacun d’entre nous... Si la France est forte [les français] seront protégés… Les français veulent-ils une France faible ?"

"Nous devons continuer à faire des changements" a expliqué Nicolas Sarkozy parlant du second mandat qu'il espère obtenir des français à qui il compte demander de trancher par référendum à "chaque fois qu'il y aura blocage".

"L'idée centrale de mon prochain quinquennat sera de redonner la parole au peuple français" dit Nicolas Sarkozy qui explique que durant la campagne il va "essayer de dire la vérité, de poser les bonnes questions, de proposer des idées fortes et de dire aux français: -Choisissez maintenant-" entre lui et François Hollande dont Nicolas Sarkozy pense qu’il le critique plutôt que d’exposer ses idées. Qui dit aux français "qu'il n'y a pas besoin de faire d'économies"

Nicolas Sarkozy

Manière peut-être de reconnaître des erreurs, Nicolas Sarkozy assure que "si les Français me font confiance, s'ils me confient un second quinquennat, ce quinquennat ne sera pas conforme au premier. Sauf pour la valeur "travail", une valeur centrale" pour le Président qui l’oppose à "l'assistanat (qui) n'a pas sa place".

Nicolas Sarkozy

Les réactions

Pour Pierre Moscovici , le directeur de campagne de François Hollande, Nicolas Sarkozy fait come si son bilan accablant n’existait pas

François Bayrou a entendu le bilan du Président parler plus fort que Nicolas Sarkozy lui-même.

Nicolas Sarkozy veut proposer un référendum sur la formation des chômeurs, ce qu’Eva Joly trouve indécent

Pour Jean-Luc Mélenchon , Nicolas Sarkozy a prononcé des paroles offensantes en traitant d’assistés ceux qui bénéficient de la solidarité nationale

Nicolas Sarkozy parait avoir du mal à croire lui-même dans ses promesses, selon Marine Le Pen

__

L'intégralité de l'intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.