Depuis le début, on sait que Nathalie Kosciusko-Morizet ne fait pas l'unanimité dans la majorité. Certains la trouvent trop "aristo", surtout pour accompagner la démarche d'un candidat qui évoque souvent "le peuple". En tout cas, s'il faut en changer c'est maintenant

Carine Bécard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.