PARIS (Reuters) - Malgré un climat morose, pas question pour les Français de se serrer la ceinture à Noël.

Le budget moyen des Français pour les fêtes de fin d'année est ainsi en hausse de 1,9% cette année, atteignant 606 euros, selon une étude publiée mardi par Deloitte.

Si les dépenses de Noël sont préservées, le moral des consommateurs français n'en est pas moins en berne.

Dans une conjoncture marquée par la crise de la dette en Europe, 75% des Français estiment que leur pays est en récession, conclut l'étude.

Cette crise n'a cependant pas encore affecté le pouvoir d'achat des consommateurs français. Ils sont 63% à considérer qu'il est resté stable, voire a augmenté, montre l'enquête de Deloitte, publiée au lendemain de l'annonce par le gouvernement français d'un nouveau plan d'austérité.

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.