Au sommet de Kinshasa, Hollande et les chefs d'Etats africains francophones devraient adopter une résolution sur le Nord du Mali contrôlé par des groupes islamistes armés. Samedi, un de ces groupes a accusé Hollande de mettre en danger les otages. Christian Chesnot.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.