Après cette attentats de Breivik, le parti du Progrès, au gouvernement, qui se veut anti-immigration devra trouver d’autres mots pour faire campagne Reportage à Oslo de Grégory Tervel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.