Il y a tout juste un an, Anders Behring Breivik faisait exploser une bombe de très forte intensité au cœur du quartier gouvernemental d'Oslo, faisant 8 victimes, avant de se rendre au camp d'été des jeunes travaillistes sur l'île d'Utøya pour y massacrer, une à une, 69 personnes. Le pays reste très marqué par ce drame qui est en quelque sorte le 11 septembre de la Norvège. A Oslo, Grégory Tervel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.