Les opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame de Landes près de Nantes ne désarment pas. Ils ne veulent pas de cet aéroport qui va les priver de terres et changer leur vie. Ces trois dernières semaines, une vingtaine de fédérations, sections ou permanences d'élus socialistes, principalement du grand Ouest ont été vandalisées et de nouveaux affrontements ont eu lieu ce matin. Etienne Monin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.