Après les violents affrontements entre pouvoir militaire et forces de l'ordre au Caire, le Premier ministre Kamal el-Ganzouri a évoqué un risque de "contre-révolution". Marion Guénard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.