PARIS (Reuters) - La consommation des ménages français en biens a baissé de 0,4% en janvier après -0,2% en décembre (contre -0,7% annoncé auparavant), sous l'effet du recul des achats d'automobiles, montrent les statistiques publiées mercredi par l'Insee.

Les 17 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,2%, leurs estimations allant de -0,4% à +1,0%.

Les dépenses en biens durables ont baissé de 4,3%, après +3,0% en décembre, les achats d'automobiles reculant de 7,6% après +2,8% en décembre.

"Les ménages pourraient avoir anticipé leurs achats de voitures face au durcissement du bonus-malus au 1er janvier 2012", écrit l'Insee.

Les achats en équipement du logement ont reculé de 1,5% après +4,3% en décembre.

Après quatre mois de baisse consécutifs, la consommation en énergie a augmenté en janvier (+2,0%, après -2,4% en décembre), soutenue notamment par les dépenses en fioul.

La consommation en produits alimentaires a augmenté de 1,4%, après trois mois successifs de recul (-1,0% en décembre).

Les achats de textile-cuir ont diminué de 2,3%, après -1,7% en décembre.

La révision des chiffres de décembre s'explique notamment par l'intégration de nouvelles informations sur les produits informatiques et électroniques et par l'actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières, note l'Insee.

Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.