Les blessés de l'attentat de Karachi portent plainte pour coups et blessures involontaires contre la Direction des Constructions Navales, leur employeur de l'époque. Gilles Samson est l'un d'eux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.