Les 2 prétendants à la présidence de l'UMP vont se revoir en fin d'après-midi. Jean-François Copé et François Fillon doivent régler les derniers détails d'un accord de sortie de crise.

Un accord s'est esquissé hier sur un nouveau vote des militants pour élire le président de l'UMP, mais de fortes divergences persistent dans les modalités.

Jean-François Copé, proclamé élu à l'issue du vote du 18 novembre contesté par François Fillon, a proposé lors d'une conversation téléphonique avec son rival de revoter en septembre. Sur la date, les duellistes semblent à peu près d'accord, mais bien des points restent à éclaircir, notamment le mode de scrutin.

L'analyse de Carine Becard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.