Ces manifestations, dans une quarantaines de villes chinoises, prennent un tour particulièrement violent. C'est un contentieux territorial entre les deux pays portant sur les îles Diaoyu-Senkaku qui est à l'origine de cette flambée de violence. A Pékin, Sébastien Le Belzic

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.