Trente femmes ont décidé de porter plainte contre les pilules contraceptives de 3e et 4e génération. Les plaintes seront déposées dans quelques jours contre les laboratoires fabricants.

Le 14 décembre, une jeune femme handicapée à 65% depuis un AVC a été la première à déposer plainte contre le fabricant de sa pilule de troisième génération.

Depuis lors, son avocat, Me Philippe Courtois, affirme avoir reçu des dizaines de témoignages.

Ecoutez Me Philippe Courtois

Les 30 nouvelles femmes, âgées de 17 à 48 ans, se disent victimes de problèmes de santé, de type AVC, embolies pulmonaires ou encore thromboses et phlébites. Parmi les fabricants visés par leurs plaintes: Bayer, Schering, Merck et Pfizer, a précisé l'avocat.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.