"Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des Etats-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des Etats-Unis". Ca y est, Barack Obama a prêté serment face au président de la Cour suprême. Et aussi face à une foule d'Américains venus assister à la cérémonie à Washington.

En version originale, ça donne ça

Il a ensuite prononcé le traditionnel discours de début de mandat, devant 700.000 personnes et des milliers de drapeaux américains.

Un discours plus intéressant que prévu, Fabienne Sintes

.

barack obama prête serment pour un second mandat
barack obama prête serment pour un second mandat © reuters

Barack Obama a exhorté la classe politique à surmonter ses divisions et mis l'accent sur la prospérité nécessaire, à ses yeux, de la classe moyenne aux Etats-Unis.Le président a ensuite évoqué de nombreux sujets, comme le changement climatique, l'immigration et la nécessité de soutenir une évolution démocratique dans les pays de Moyen-Orient, à la suite des révolutions du 'Printemps arabe'. Barack Obama devrait réserver ses propositions plus détaillées à son discours sur l'état de l'Union, qu'il prononcera devant le Congrès le 12 février. La réduction des déficits, le contrôle des armes à feu, la réforme de l'immigration et la politique énergétique seront probablement les priorités affichées par le président démocrate.

Une cérémonie digne d'une rockstar

Il y a quatre ans, c'était la légendaire Aretha Franklin qui avait interprété l'hymne national pour le nouveau président. Cette fois, c'est la chanteuse de R&B Beyoncé Knowles qui a été choisie pour interpréter cet hymne.

La chanteuse, qui a ses entrées à la Maison blanche, a effectué des dons importants avec son mari, le rappeur Jay-Z, pendant la campagne présidentielle de Barack Obama.

Le portrait de la chanteuse, par Corinne Pélissier.

En 2009, Beyoncé avait eu l'honneur d'ouvrir le bal d'investiture en interprétant sa version d'"At Last" d'Etta James. Elle aura cette fois-ci le rôle principal en chantant "The Star-Spangled Banner"(La Bannière étoilée) à la cérémonie d'investiture.

Deuxième serment en 24 heures

Hier, il a prêté serment lors d'une cérémonie privée à la Maison blanche pour un second mandat de quatre ans à la tête des Etats-Unis.

Barack Obama, aux côtés de sa famille, dont son épouse Michelle et leurs deux filles, a prêté serment sur la Bible en présence du président de la Cour suprême, John Roberts, comme ce fut le cas en 2009.

Le président de la Cour suprême s'était trompé dans sa récitation du serment de 35 mots, ce qui avait obligé les deux hommes à se retrouver le lendemain pour se livrer discrétement à une nouvelle cérémonie.

Cette année, John Roberts a pris soin de lire le texte en levant à peine les yeux, et ni le chef d'Etat ni le président de la Cour suprême ne se sont trompés.

"J'y suis arrivé", s'est exclamé Barack Obama, après avoir prété serment dans la Blue Room de la Maison blanche, félicité par Sasha, sa fille de onze ans.

Bref : ça, c'est fait, et bien fait. Fabienne Sintès.

En raison d'une particularité du calendrier, le premier président afro-américain des Etats-Unis devra de nouveau prêter serment lundi en public.

Depuis un siècle, la tradition veut en effet que lorsqu'un 20 janvier tombe un dimanche, le président est officiellement investi ce jour-ci, puis récite à nouveau le serment présidentiel le lendemain au Capitole.

Barack Obama prêtera à nouveau serment après quatre ans à la Maison blanche. Autre particuliarité américaine mais tradition importante. Traditionnellement, le discours est surtout orienté sur la politique intérieure mais le président devrait avoir quelques mots sur la situation à l'étranger.

François Durpaire, historien spécialiste des Etats-Unis, était l'invité de Claire Servajean dans le journal de 13h.

Joe Biden, qui doit également participer à deux cérémonies, a prêté serment plus tôt dans l'après-midi de dimanche comme vice-président des Etats-Unis, lors d'une petite cérémonie dans sa résidence officielle à Washington.

"Je suis fier d'être président des Etats-Unis", a-t-il dit par erreur, provoquant les rires de l'assistance, avant que son fils Beau, ministre de la Justice de l'Etat du Delaware, ne lui fasse remarquer son erreur.

"Je suis fier d'être vice-président des Etats-Unis", a alors enchaîné Joe Biden, "mais je suis plus fier encore d'être le vice-président de Barack Obama, du président Barack Obama..."

La nouvelle équipe Obama
La nouvelle équipe Obama © Radio France

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.