Un septuagénaire, condamné pour agression sexuelle sur mineur, a passé une deuxième nuit en garde à vue, mais rien ne prouve son implication. Après la stupeur et l'horreur, c'est maintenant le temps de la suspicion à Bellegarde.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.