"Déjà, les Beatles étaient quatre garçons dans le vent... C'était l'année 62", nous rappelle Claude François en chantant "Cette année-là". C'est l'époque où le rock, qui a longtemps été vu comme une musique de mauvais garçons, commence à gagner ses lettres de noblesse. En Angleterre, si la BBC ne diffuse que deux heures par jour de musique pop, les jeunes peuvent se brancher sur des radios périphériques pour découvrir les tubes qui viennent d'outre-Atlantique. En France, ces tubes nous sont amenés par des chanteurs français qui les reprennent à leur manière : ce sont les yé-yé, le temps de Salut Les Copains. Voici une sélection de ce que l'on pouvait entendre, chez les disquaires ou à la radio, en octobre 1962, le mois où "Love me do" est sorti dans les bacs.

Sélection réalisée avec le concours des équipes de la Direction des nouveaux médias et de la Discothèque musicale de Radio France

Johnny Hallyday | "L'idole des jeunes"

Ce jour du 25 Octobre 1962, Johnny Hallyday fait son deuxième Olympia . Il ne sait pas encore qu'il y restera jusqu'au 12 novembre. Six mois plus tôt il sort "Sings America's Rockin' Hits" son troisième album studio. Seize chansons enregistrées à Nashville où il reprend les tubes de Chuck Berry, Ray Charles et Gene Vincent.

Françoise Hardy | "Tous les garçons et les filles"

A l'âge de 19 ans, encore méconnue du public, Françoise Hardy va être découverte le 30 Octobre 1962 à la télévision avec la chanson "Tous les garçons et les filles". Le scopitone, tourné par Claude Lelouch, lui aussi inconnu à l'époque, vient couper la soirée consacrée aux résultats du référendum sur l'élection du président de la République au suffrage universel.

Sylvie Vartan | "Le loco motion"

Sylvie Vartan apparaît dans l'émission de télévision " Âge tendre et tête de bois" diffusée sur l'unique chaîne de télévision française. Elle reprend en français "The Loco-motion", un succès de l'américaine Little Eva. sortie quelques semaines plus tôt. L'émission est très populaire et va permettre au titre de se classer numéro un des ventes de 45 tours, la semaine du 13 Octobre 1962.

The Beach Boys | "Surfin' Safari"

Le 29 octobre, les Beach Boys sortent leur premier disque "Surfin Safari", se place à la 14ème position dans le hit parade américain. Le single du même nom lancera le début de la vague de "surf music" aux États-Unis qui viendra bientôt défiler sur les côtes européennes rivalisant les années suivantes avec les Britanniques Who, Rolling Stones ou Beatles.

Pat Boone | "Speedy Gonzales"

En Octobre 1962, une souris mexicaine nommée Speedy Gonzales, héroine d'un populaire court-métrage d'animation des années 50, arrive sur les ondes, grâce à Pat Boone, crooner en vue aux Etats Unis. Le chanteur va conserver dans la chanson, la voix du dessin animée, et s'assurer un succès retentissant avec "Speedy Gonzales" 6 ème des charts US, mais aussi en Europe, numéro 1, en Espagne et Italie durant tout l'automne.

Gene Vincent | "In Paris"

Le 24 Octobre 1962, Gene Vincent arrive à l'aéroport du Bourget où il est accueilli par de nombreux fans. L'occasion pour Pathé Marconi d'en profiter pour éditer le EP "In Paris". Gene Vincent donne une série de concerts baptisée "Young Choc Show"au Théâtre de l'Etoile à Paris, avec en première partie Georgie Dann et les Four Dreamers.

James Brown | "You've got the power"

L'immense concert de l'autoproclamé "Godfather Of Soul" est enregistré à l'Apollo Theater le 24 octobre 1962 au soir, dans ce lieu mythique qui verra défiler toutes les stars du funk et de la soul. Cet enregistrement reste un classique et une démonstration de force de James Brown au sommet de son art.

Claude Nougaro | "Une petite fille"

Claude Nougaro débute sa carrière dans cet automne de 1962 qui retiendra un certains noms de chanteurs et chanteuses français qui tiendront pour certain, l'affiche, en France et en Europe. Loin des "yéyé" qui s'appuieront sur des adaptations de succès anglophone, Claude Nougaro livrera quand à lui des titres originaux et qui "refont date" comme "Une Petite Fille" ou "Lle Jazz et la Java".

John Barry | "James Bond Theme"

Ce même mois d'Octobre, pendant que les Beatles grimpent dans les charts en Angleterre, James Bond voit le jour sur les écrans et sous la réalisation de Terence Young Inspiré du romain de Ian Fleming "Docteur No". Le thème original musical est composé par Monty Norman ("Bad Sign, Good Sign 2") puis orchestré par John Barry devant ainsi le "James Bond Theme", utilisé en ouverture de tous les films qui suivront.

Charles Mingus | "Invisible Lady"

Tandis que les Beatles n'allaient pas tarder à se séparer de leur premier batteur. De l'autre côté de l'Atlantique, où le jazz gagne depuis des décennies ces notes de noblesse, ce 12 Octobre 1962, Charles Mingus s'apprete à donner un concert au New York Town Hall. En pleine répétition, Mingus exige de son tromboniste, Jimmy Knepper, d'arranger un morceau, et devant son refus, pris d'une crise de colère, blesse le musicien au visage. Cet incident mettra fin à la collaboration entre les deux artistes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.