[scald=85475:sdl_editor_representation]par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Jo-Wilfred Tsonga et Richard Gasquet seront les deux seuls rescapés français au stade des huitièmes de finale de l'Open d'Australie, puisque cinq de leurs compatriotes ont été éliminés samedi à Melbourne.

Les deux surprises sont venues de Marion Bartoli, sortie par la Chinoise Jie Zheng, et de Gaël Monfils, terrassé en cinq sets autant par un mal de dos que par son adversaire, Mikhail Kukushkin, 92e mondial.

Jo-Wilfred Tsonga, 6e mondial, a effectué de son côté une promenade de santé face au Portugais Frederico Gil, 107e mondial, surclassé 6-2 6-2 6-2 en seulement 1h31.

"Plus ça va, mieux je me sens", a déclaré le Manceau à l'issue de sa victoire expéditive.

"J'ai l'impression d'avoir été sur un rythme de croisière. Mais je n'en ai pas gardé sous le pied. Pour moi, en garder sous le pied, c'est Usain Bolt quand il bat ses records du monde d'un centième et quand il relâche à la fin de sa course. Je ne recherche pas le record du monde. J'essaie juste de gagner et de passer le moins de temps possible", a-t-il ajouté.

En huitième de finale, Jo-Wilfried Tsonga affrontera Kei Nishikori, tête de série numéro 24. Le Japonais est venu à bout en quatre sets (4-6 7-6 7-6 6-3 en 3h24) de Julien Benneteau. Le Français, 39e mondial, peut nourrir des regrets car il a servi à trois reprises pour le gain de la troisième manche.

"La physionomie du match est bizarre. C'est dommage de ne pas tourner à deux sets à un. Mais il y a plein de raisons qui font que je n'ai pas pu saisir mes opportunités. Franchement, les regrets ne sont pas énormes", a dit Julien Benneteau à l'issue de son match.

"J'ai perdu contre un très bon joueur. Après trois heures de jeu, c'est devenu très dur de rester physiquement alerte. Mon tournoi de Sydney et mon marathon face à Gilles Simon ont laissé des traces", a-t-il ajouté.

LE CAUCHEMAR DE MONFILS

Richard Gasquet (n°17) affiche, lui, une remarquable fraîcheur. Le Biterrois a surclassé le Serbe Janko Tipsarevic, tête de série n°9 du tournoi, en trois sets 6-3 6-3 6-1.

C'est seulement la troisième fois de sa carrière qu'il bat un membre du Top 10 en Grand Chelem, après Andy Roddick et Nikolay Davydenko. Il n'avait pas atteint le quatrième tour à Melbourne depuis 2008.

"Je me suis régalé, j'ai senti que tout se passait bien, je faisais les balles de break et il a rapidement perdu confiance en lui. Je lui posais des problèmes en revers", a expliqué Richard Gasquet en conférence de presse.

En huitièmes de finale, le Français retrouvera l'Espagnol David Ferrer, tête de série numéro 5, qu'il n'a battu qu'une seule fois dans sa carrière en six confrontations.

En soirée, Gaël Monfils (n°14) a connu une défaite très amère face au modeste Kazhak Mikhail Kukushkin, 92e mondial. Après avoir remonté un handicap de deux manches, le Français a finalement craqué au bout de 3h40 dans un dernier jeu cauchemardesque émaillé de deux double-fautes, dont l'une sur la première balle de match.

"Je me suis bloqué le dos dès le premier jeu, je ne pouvais servir qu'à 130 km/h", a expliqué Gaël Monfils.

"A 6-2 5-1, j'ai serré les dents, je suis revenu à deux sets partout, c'est cool. Mais j'ai perdu et c'est tout ce qu'on retiendra. Troisième tour, c'est pourri. Dans le dernier jeu, c'était nul, à l'image du match (...) Il va falloir oublier", a ajouté le Parisien.

Sur la Hisense Arena, Michaël Llodra, 46e mondial, n'a pas tenu le choc face à Andy Murray (n°4). Trop habile, l'Ecossais l'a corrigé 6-4 6-2 6-0.

Nicolas Mahut a connu le même sort, en subissant les foudres du numéro un mondial serbe Novak Djokovic en 74 minutes (6-0 6-1 6-1).

Edité par Olivier Guillemain

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.