Les forces de sécurité nigérianes se sont lancées aujourd'hui dans une "vaste chasse à l’homme" pour retrouver les sept otages français. Leurs ravisseurs les détiendraient en deux groupes dans le nord-est du pays.

Depuis jeudi, les forces nigérianes concentrent leurs recherches dans ce secteur, frontalier avec le Cameroun, où la famille a été enlevée mardi. Une "vaste chasse à l’homme" est lancée, a déclaré un porte-parole de la police nigériane, sans donner de détails sur les opérations en cours. Les otages pourraient se trouver au Nigeria.

Ecoutez les précisions de Bertrand Gallicher

En démentant officiellement leur libération avant-hier, le président Hollande a rappellé la présence de forces françaises dans la région à N'Djamena, où stationnent actuellement 1.100 militaires.

Nour-Eddine Zidane a reccueilli le témoignage d'un ami proche de l'oncle, Pierre-Olivier Bousquet

L'inquiétude des expatriés

Au Cameroun, les expatriés ont peur. Des coopérants, des agents d'ONG ont commencé à quitter l'extrême nord du pays. Le quai d'Orsay a classé la région "rouge" et appelle les ressortissants français à "impérativement se mettre en lieu sûr".

La correspondante de RFI à Yaoundé, Sarah Sacko, est allée à leur rencontre

les français expatriés en Afrique de l'Ouest
les français expatriés en Afrique de l'Ouest © IDÉ
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.