l'armée française frappe le nord du mali
l'armée française frappe le nord du mali © reuters

Des bombardements ont frappé les positions des rebelles islamistes, dans le nord-est du Mali, près de la frontière algérienne. C'est justement dans cette région que les otages français ont été aperçus pour la dernière fois. Un des chefs du mouvement islamiste Ansar Dine a été arrêté. Ces bombardements aériens ont été menés dans les environs de Tessalit, l'une des portes d'accès à l'Adrar des Ifoghas, vaste massif montagneux où se seraient réfugiés les islamistes armés après avoir fui les grandes villes du nord du Mali face à la progression des armées française et malienne. C'est dans cette région aussi, que les otages français ont été aperçus pour la dernière fois.

Ces otages auraient séjourné à Tombouctou, si l'on en croit ce témoin rencontré par Antoine Giniaux.

Alors aujourd’hui où en est l'armée française ? Peut-on parler de "traque" des djihadistes ?

L’éclairage de Simon Tivolle.

__

5 000 Français vivent au Mali, essentiellement à Bamako. La ministre__ en charge des Français de l'Etranger est d'ailleurs sur place en ce moment. Hélène Conway a voulu se rassurer sur leur sécurité.

Hélène Conway, au micro de Claire Servajean.

Témoignage de Michel Darwiche, chef d'entreprise dans la capitale malienne. Il fabrique des bouteilles en plastique. Au micro de Dominique André.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.