arrivée à paris des ex-otages enlevés au cameroun
arrivée à paris des ex-otages enlevés au cameroun © reuters

Les sept Français pris en otage dans le nord du Cameroun et libérés vendredi après deux mois de captivité sont arrivés samedi à l'aéroport d'Orly, près de Paris, où ils ont été accueillis par le président François Hollande.

Les conditions de la libération de cette famille de trois adultes et quatre enfants n'ont pas été rendues publiques.

Mais qu'en est-il des autres otages français? Reportage de Dominique André

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s'était rendu à Yaoundé dans la soirée de vendredi pour les ramener. Il était accompagné de Gérard Mestrallet, PDG du groupe GDF-Suez, pour qui travaille le père de la famille, Tanguy Moulin-Fournier, et d'une équipe médicale.

François Hollande, qui avait auparavant exprimé son "immense soulagement", a affirmé qu'aucune rançon n'avait été versée, conformément à la doctrine que Paris avait annoncée en février dernier.

Les sept Français avaient été enlevés en février lors d'une excursion dans le nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria où, selon les autorités camerounaises, ils avaient été transférés par leurs ravisseurs.

Hier, la famille a passé sa première journée de liberté en France. La famille devrait ensuite rejoindre Régnié Durette, petite commune du Beaujolais dans le Rhone.

Ecoutez le reportage sur place de Maurice Fusier

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.