Ce rendez-vous annuel regroupe le gratin de la finance internationale. Le contexte est plutôt morose mais pour certains patrons, il y a encore des raisons de sourire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.