Les 32 mesures annoncées par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en faveur de la compétitivité des entreprises ont animé les débats à l'Assemblée Nationale, où même certains socialistes émettent des réserves.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.