Hier soir, les retards ont été considérables en raison d'une série d'événements : suicide sur la voie dans la Drôme, rupture d'une caténaire en Touraine. Les usagers souhaitent désormais être indemnisés ou remboursés. Au siège de la SNCF, Philippe Lefebvre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.