Lors de l'édition 2014 de Paris Manga
Lors de l'édition 2014 de Paris Manga © Maxppp / Delphine Goldsztejn

Jusqu'à dimanche soir, le salon Paris Manga consacré à la culture pop japonaise (et au-delà) occupe le Parc des expositions de Paris. Une édition où tout le monde a en tête le Grand Prix d'Angoulême justement remis la semaine dernière à Katsuhiro Otomo.

Le manga est-il devenu, non seulement fréquentable, mais reconnu en France ? Après des années à tenter de convaincre un monde incrédule que leur passion n'était ni plus dangereuse ni plus stupide qu'une autre, les fans de manga savourent leur dernière victoire : la récompense suprême du très sérieux festival d'Angoulême remise à Katsuhiro Otomo, père d'Akira et de Steamboy, un auteur qui a marqué son époque et une génération de créateurs.

Un prix sur lequel surfe la 19e édition du salon "Paris Manga" (devenu "Paris manga & Sci-Fi Show" pour toucher un plus large public). Dans les travées, on évoque ces nouvelles lettres de noblesse accordées à un genre longtemps décrié.

Louis-Baptiste Huchez est directeur de collection chez l'éditeur Ofelbe (au micro de Sophie Souchard)

Cette année le salon accorde aussi une large place à la science-fiction et au fantastique, avec la présence d'acteurs de Game of Thrones, Harry Potter ou X-Files. Entre pop-cultures, on se comprend...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.