PARIS (Reuters) - La France et l'Allemagne proposent à leurs partenaires de la zone euro, et si possible de l'ensemble de l'Union européenne, de mettre en oeuvre une discipline budgétaire plus stricte mais aussi d'harmoniser toute une série de politiques économiques.

"Nous devons renforcer la croissance à travers la compétitivité et la convergence des politiques économiques entre les membres de la zone euro au moins", écrivent Nicolas Sarkozy et Angela Merkel dans une lettre adressée mercredi au président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

Ainsi, précisent-ils, "un nouveau cadre juridique commun" devra être créé dans des domaines comme la régulation financière, le marché du travail, l'impôt sur les sociétés, une taxe sur les transactions financières et le soutien à la croissance.

Ils proposent également d'introduire au niveau européen des clauses d'action collective "sur une base harmonisée".

Cette lettre, préparée en vue du Conseil européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, comprend également les propositions de renforcement de la discipline budgétaire et de la gouvernance de la zone euro présentées lundi à Paris par le président français et la chancelière allemande.

Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.